PODCAST – Julien Fevre, chef opérateur, de Pékin Express aux documentaires animaliers

PODCAST – Julien Fevre, chef opérateur, de Pékin Express aux documentaires animaliers

Julien Fevre est chef opérateur, directeur technique, et droniste pour de nombreux documentaires et programmes TV. Découvrez son métier dans le premier épisode du podcast, Au Générique, par Lightyshare.

Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie de notre nouveau podcast dédié aux créatifs et professionnels de l’audiovisuel : Au Générique ! À partir du 17 mai, une semaine sur deux, Jonathan échange avec une personnalité du cinéma, du web, de la télévision ou encore de la publicité sur son parcours et son métier.

Chefs opérateurs, réalisateurs, photographes, filmmakers, producteurs, ou encore cascadeurs… Nous donnons la parole aux acteurs qui font l’audiovisuel aujourd’hui !

Rendez-vous sur votre plateforme d’écoute préférée et abonnez-vous à Lightyshare pour ne pas manquer la sortie du premier épisode avec Julien Fevre !

“De 50 à -35°c, des hôtels 5* des Seychelles aux hamacs humides de l’Amazonie, avec un kilo de matériel ou quelques dizaines sur le dos, j’ai toujours exercé mon métier de Chef Opérateur avec la même volonté et le même but : celui de capter la meilleure image qui soit pour les films.”

Être payé pour voyager et découvrir la faune aux quatre coins du monde, c’est le rêve que Julien a réalisé pour sa carrière. Passionné depuis son enfance par les animaux et l’image, Julien a toujours voulu allier ses deux passions.

Tout juste de retour du tournage d’un documentaire animalier en Arabie saoudite réalisé par Fabien Lemaire, Julien Fèvre est venu au bureau de Lightyshare pour enregistrer le premier épisode du podcast Au Générique.

D’Échappées Belles (Bo Travail ! / France 5) ou encore Pékin Express (Studios 89 Productions / M6), en passant par Top Chef (Studio 89 Productions / M6), et de nombreux documentaires (politiques, nature, découverte) pour la télévision française, il raconte au micro d’Au Générique comment il est devenu chef opérateur au fil des années.

“Pour moi, un chef opérateur doit maîtriser tout le workflow depuis le début, du choix du matériel jusqu’au rendu final de l’image, et je pense que c’est quelque chose d’essentiel.”

Arabie saoudite 2022 – Photo par Adrien Bouchet

“Dans le documentaire de manière générale, d’autant plus à l’étranger, il faut savoir s’adapter”

De ses premiers tournages à ses plus beaux projets, il nous emmène dans les coulisses de la production audiovisuelle et nous explique les différents enjeux du métier de chef opérateur. Entre les anecdotes de tournage hors-norme, les imprévus à l’étranger, la préparation du matériel, les rencontres dans le milieu de la technique… Découvrez comment Julien a développé sa carrière dans l’image dans le premier épisode du podcast Au Générique, qui sortira mardi 17 mai 2022 !

Julien nous raconte comment il exerce et innove son métier de chef opérateur dans un milieu en constante évolution et qui requiert à la fois une parfaite maîtrise technique et créative.

“Pour le travail de l’image, il est nécessaire de bien connaître les limitations techniques (…) Et on peut vraiment aller aux limites de la technique pour servir la créativité”

Arabie saoudite 2022 – Photo par Adrien Bouchet

Arabie Saoudite 2022 – Photo par Adrien Bouchet

Comment se former aux métiers de la technique, comment choisir le meilleur matériel pour les projets, comment préparer les envois de matériel à l’étranger, comment gérer les imprévus sur les tournages, comment s’adapter et manager plusieurs équipes de tournages à l’étranger, ou encore comment trouver sa place dans le documentaire animalier ?

Autant de questions auxquelles Julien prend le temps de répondre dans le premier épisode du podcast Au Générique. À écouter dès le 17 mai prochain sur Spotify, Apple Podcasts, Deezer et toutes les plateformes de streaming.

Abonnez-vous dès maintenant pour être au courant de la sortie du premier épisode !

En écoutant l’épisode, découvrez les photos Julien Fevre sur son Instagram !

Au Générique, épisode 1 – Saison 1
🇺🇦 Ukraine – Dons matériels audiovisuels

🇺🇦 Ukraine – Dons matériels audiovisuels

Au vu de l’actualité très particulière, nous profitons de l’importance et de la puissance de la communauté Lightyshare pour relayer l’appel du SPI  (Syndicat des producteurs indépendants) qui nous a été transmis par la FICAM (Fédération des industries du Cinéma, de l’Audiovisuel et du Multimédia) dont nous sommes membre.

Appel aux dons

Le SPI, en tant que membre de la Coordination Européenne des Producteurs Indépendants partage l’appel du Syndicat des Producteurs Polonais et de la Film Academy Polonaise pour venir en soutiens et alimenter les professionnels Ukrainiens et toutes les équipes faisant actuellement face à des besoins matériels très concrets et très urgents afin de leur permettre de continuer à filmer et partager ce qu’il se passe en Ukraine.

Les besoins sont les suivants :

  • Gilets pare-balles bleus marqués « Press » – ASAP
  • Casques Kevlar marqués « Press » – ASAP
  • Kits médical de guerre personnel – ASAP
  • Chargeur Panasonic DMW-BLJ31
  • Talkies-Walkie
  • Microphones avec bonnette coupe-vent
  • Zoom H5 avec bonnette coupe-vent
  • Zoom F1 avec shotgun
  • Micros Lavalière
  • Vmx PC ou Blackmagic Atem
  • Ordinateur puissant / server intel Xenon 16GB RAM
  • Kit de montage (Ordinateur avec Adobe Premiere)
  • Cable XLR vers mini-jack (10m)
  • SDI câble avec BNC (10mn, 20mn)
  • SDI vers audio Deembedder
  • Caméras
  • Drones
  • Décodeurs


Ces équipements sont à envoyer de toute urgence à :

Maciej Dydo
KIPA
ul.chelmska 21 bud.28c
00-724 Warsovie, Pologne

Pour plus de renseignement vous pouvez prendre contact avec le SPI :

Syndicat des Producteurs Indépendants
www.lespi.org

Facebook / Twitter

Les équipements audiovisuels préférés des créatifs en 2021

Les équipements audiovisuels préférés des créatifs en 2021

Après une année rythmée par la pandémie du COVID, 2021 a été toutefois synonyme de nouveauté et de reprise d’activité dans le secteur de l’audiovisuel. Découvrez les appareils qui ont suscité en 2021 le plus d’intérêt auprès des professionnels de l’audiovisuel au sein de la communauté Lightyshare.

Comme chaque année, nous vous partageons les chiffres de l’année en vous faisant découvrir les équipements qui ont été le plus sollicités auprès de la communauté Lightyshare.

Voici les questions qui nous ont le plus été posées en 2021 : Quelle est la meilleure caméra pour mon prochain investissement ? Quelle caméra est la plus demandée par les membres de Lightyshare ? Quelles sont les villes les plus actives ?

Dans cette nouvelle édition du classement des meilleurs équipements audiovisuels, on vous présente les modèles les plus loués, les termes les plus recherchés ainsi que les villes les plus actives sur Lightyshare. Retrouvez également le classement des meilleurs modèles par catégories, des marques les plus populaires et l’évolution des acteurs de l’audiovisuel !

Cette année, nous avons enregistré près de 3700 nouveaux membres. Nous sommes à présent plus de 15 000 utilisateurs sur la plateforme, merci pour votre confiance !

En 2021, ce sont plus de 3 000 nouvelles annonces qui s’ajoutent aux 10 000 annonces sur la plateforme. L’ensemble des références du catalogue représentent à présent 21M€ de valeur de matériel !

En 2021, la plateforme a enregistré plus de 150 000 recherches. Avec la reprise d’activité, on observe une hausse de 25% par rapport à l’année 2020.

Découvrez le top 5 des villes qui ont été les plus actives sur la plateforme !

Classement des marques les plus populaires

Découvrez notre dernier rapport de 2021 qui présente les marques et modèles les plus sollicités par les créatifs et professionnels ! On y retrouve de grands noms de fabricants tels que Sony, Canon et DJI qui se partagent le top 3 des marques les plus populaires sur Lightyshare, et sans surprise Blackmagic qui connait une belle évolution cette année et se place en 4ème position, juste devant Aputure et Panasonic.

Le classement des 10 plus grandes marques par revenus est composé des principales marques populaires comme Sony, DJI, Canon, Blackmagic, Panasonic, Aputure, Sigma. Cependant on retrouve aussi sur le classement d’autres marques qui sont moins sollicitées mais tout aussi prestigieuses telles que RED (6.7%) et ARRI (3.5%).

Sony, Blackmagic, Aputure… des acteurs en pleine croissance

Nous avons analysé les chiffres des plus grandes marques louées sur Lightyshare ces 3 dernières années et voici les résultats:

  • Sony connait une augmentation de 18% de sa demande et se place comme la marque la plus louée sur Lightyshare.
  • Blackmagic Design présenté comme un outsider en 2019, connait la plus belle évolution, sa demande a augmenté + de 25% en 3 ans sur la plateforme.
  • Panasonic cependant est de moins en moins sollicité par les créatifs et perd quasiment 50% de sa demande depuis 2019.
  • Également, la marque Canon a rencontré une légère baisse de 25% en 3 ans.

Caméras DSLR, objectifs, LED… les équipements utiles aux créatifs

Sur Lightyshare, les catégories les plus populaires en 2021 ont été d’abord les caméras DSLR, puis les objectifs zoom, les LED, les caméras cinéma ainsi que les objectifs fixes qui représentent au total plus de la moitié des locations.

Canon, Sony, Blackmagic: les meilleurs modèles de 2021

Découvrez quels ont été les modèles les plus utilisés par les créatifs et professionnels de l’audiovisuel dans les catégories les plus populaires sur Lightyshare: caméras cinéma, caméra DSLR, objectifs, stabilisateurs, et LED.

TOP 10 des modèles les plus loués

Sony, Blackmagic, DJI, Panasonic… découvrez les modèles qui ont été les plus populaires auprès des créatifs en 2021 !

I – Sony A7S III

🔥 91 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 135€
💸 Premier prix: 50€

II – Sony A7 III

🔥 162 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 66€
💸 Premier prix: 15€

III – Blackmagic Pocket Cinema Camera 6K

🔥 101 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 114€
💸 Premier prix: 30€

IV – Panasonic Lumix GH5

🔥 190 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 71€💸 Premier prix: 10€

V – Blackmagic Pocket Cinema Camera 4k

🔥 78 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 79€
💸 Premier prix: 20€

VI – Sony A7S II

🔥 123 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 70€
💸 Premier prix: 16€

VII – DJI Ronin-S

🔥 98 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 31€
💸 Premier prix: 7€

VIII – DJI Mavic 2 Pro

🔥 31 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 51€
💸 Premier prix: 35€

IX – Sony FE 24-70mm f/2.8 GM OSS

🔥 9 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 31€
💸 Premier prix: 25€

X – Sony FX3

🔥 18 annonces disponibles – Voir les annonces
⚡ Prix moyen d’un pack: 111€
💸 Premier prix: 65€

Bravo et merci à ceux qui sont arrivés jusqu’ici !

On espère que ce rapport vous aura aidé à en savoir plus un peu plus sur les nouvelles tendances des équipements audiovisuels en 2021.

N’hésitez pas à partager l’article, et en parler autour de vous !

Comment remplacer un acteur dans un film ?

Comment remplacer un acteur dans un film ?

Zack Snyder, réalisateur d’Army of the dead,  a décidé de retirer du casting Chris d’Elia suite aux différentes accusations d’agressions sexuelles dont l’acteur fait l’objet. C’est l’actrice Tig Notaro, qui remplace Chris d’Elia pour ce rôle.

Sauf que problème, le tournage du film était déjà terminé et Zack Snyder était en pleine post-production.

Alors comment peut-on remplacer un acteur une fois le tournage terminé ?

En pleine épidémie de Covid-19, la production a écarté la possibilité de faire revenir toutes l’équipe du film et l’intégralité du casting pour refaire les scènes incluant Tig Notaro. Elle a donc tourné ses scènes seule sur fond vert, avant d’être ajoutée aux scènes en post-production. Un tournage étonnant pour l’actrice, mais aussi pour les autres stars du film, Dave Bautista en tête, qui regrette de ne l’avoir jamais rencontré alors qu’ils partagent l’affiche !

L’équipe en charge des effets spéciaux et l’actrice ont fourni un travail exceptionnel. En effet, ils ont dû effacer le personnage qu’incarnait Chris D’Elia de toutes les scènes déjà tournées et ont dû filmer Tig Notaro en répliquant exactement les mêmes angles de caméra que les anciennes scènes pour que l’intégration soit parfaite. Le réalisateur du film ne révélera pas la part du budget que ce remplacement a demandé, cependant il a indiqué à Vulture que cela avait coûté moins cher que la création du tigre zombie présent dans le film.

Zack Snyder a déclaré :  « J’ai dû faire cette expérience incroyablement technique, recréer chaque scène, plan par plan. Mon superviseur des effets visuels, Marcus Taormina, a fait un  travail exceptionnel, retirer complètement Chris du film afin que Tig puisse avoir la liberté de bouger dans les scènes. »

Bien que Tig Notaro eût une pleine liberté de mouvement grâce au travail de l’équipe de post-production qui a complètement effacé l’ancien acteur de chaque scène, il était nécessaire que Tig donne la réplique aussi vite que Chrise d’Elia pour rester synchrone avec les réactions et réponses des autres acteurs.

Découvrez le travail dingue de post-production qui a été réalisé dans la vidéo ci-dessous :

Army of the Dead  est le nouveau film d’horreur de Zack Snyder exclusivement disponible sur Netflix. Le film suit une équipe de mercenaires qui infiltre Las Vegas infestée de zombies pour récupérer des millions de dollars dans un casino.

Déconfinement sur les tournages : le guide

Déconfinement sur les tournages : le guide

Lourdement touché par les effets économiques du Covid19, le secteur de l’audiovisuel repart progressivement depuis le 11 mai 2020, date du déconfinnement en France. Mais sous quelle forme et à quelles conditions ? Voici toutes les informations à connaître pour reprendre son activité sereinement.

Le guide sanitaire anti-covid

Voici une liste des bonnes pratiques sanitaires contre CoViD19 spécifique au secteur audiovisuel, se basant en partie sur les recommandations de la Fédération des industries techniques du cinéma, de l’audiovisuel et du multimédia dont Lightyshare est membre. Évolutif, celui-ci vient compléter les précautions sanitaires générales afin de répondre plus précisément aux problématiques du secteur.

Voici un récapitulatif des actions proposées :

Pour la prise et l’échange de matériel 🙌

  • Lavez-vous les mains au savon ou gel hydroalcoolique en début et fin d’échange
  • Espacez au maximum les prises matérielles entre deux locations. Laissez si possible le matériel en quarantaine pendant 2 à 3 jours.
  • Pour les chargements de camion, ne pas être à 2 en même temps à l’intérieur

Désinfection des zones de contacts

  • Poignées (métalliques, bois, plastique) et zones de maintient
  • Boutons de réglages & écran tactiles
  • Sac & mallette de transport : Zip, Crochet d’ouverture, Poignée
  • Zone de maintient des connecteurs de cables
  • Bonnettes : pensez aux manches de micro à usage unique.
  • Corps de micro dynamique

Sur le tournage 🎥

  • Trajets routiers : occupation d’un siège sur deux en quinconce afin de respecter la distance de garde en vigueur.
  • Équipements et accessoires seront attribués nominativement aux opérateurs techniques pour la séance de travail, qui en assureront la désinfection systématique 
  • En tournages en studio, encourager le port d’une tenue réservée au travail différente de celle utilisée dans les transports.
  • Signaliser et délimiter les périmètres de travail sur les sites extérieurs afin d’éviter tout contact inutile avec des personnes extérieures.
  • Les opérateurs techniques assureront la désinfection systématique des équipements et accessoires dont ils ont la charge dans leur domaine de spécialité (machinerie, éclairage, équipements de prise de vue & visionnage, équipements de prise de son & sonorisation). Les équipements leurs sont attribués nominativement pour la séance de travail.
  • Les collaborateurs amenés à toucher de nombreux objets et équipements et/ou opérant en équipe durant des sessions longues, peuvent être équipés en complément du masque, d’une visière intégrale afin d’éviter de se toucher machinalement le visage et d’être exposés à des projections.

Pour la prise de son 🎤

  • Perche de micro pour maintenir la distance des intervenants
  • Désinfection des micros, casques et accessoires (supports, bonnettes, grilles…) entre chaque utilisateur
  • Intervention isolée et indépendante des doubleurs et artiste-interprète lors de sessions d’enregistrement

Pour la post-production 🖥

  • Télétravail à privilégier pour les tâches pouvant être réalisées à distance
  • Poste de travail individuel attribué à chaque collaborateur lors du travail présentiel dans les locaux de l’entreprise
  • Distance de garde d’1 mètres minimum pour les postes de travail, qui pourra conduire à choisir une disposition en quinconce ou à n’occuper qu’un poste sur deux.
  • Suspendre la ventilation forcée et le recyclage de l’air pendant les sessions de travail dans les locaux fermés
  • Pose d’un film de protection sur les claviers et consoles envisageable et mis en place par la personne chargée du nettoyage de son poste de travail.

Sans oublier que toutes ces actions se complètent avec les gestes barrières usuels. Retrouvez le guide complet directement sur le site de la FICAM

En tournage malgré le confinement : rencontre avec Pasqual Conte.

Certains professionnels ont participé à des tournages en période de confinement. C’est le cas de Pasqual Conte, réalisateur et vidéaste indépendant à Mulhouse. Il nous explique son projet et ses retours d’expériences pour mieux comprendre ce que signifie tourner pendant la crise sanitaire en tant que réalisateur indépendant.

[Cette interview a été faite fin avril]

Sur quel type de projet as-tu travaillé pendant le confinement ?

Depuis le confinement, mon activité a très nettement diminué et mes rendez-vous tous annulés. J’ai cependant démarré 2 projets personnels : l’un pour parler du covid-19 et un autre sur le confinement.
Pendant le tournage de ces 2 projets, j’ai pu observer toutes ces personnes travaillants en risquant chaque jour leur vie. J’ai alors décidé de construire un projet autour de ces personnes pour leur rendre hommage en les suivant dans leur quotidien et rapporter leurs expériences face au virus.

Equipement de Pasqual Conte lors de son projet

Comment préparer son matériel avant un tournage pendant le covid ?

Un tournage pendant le CoViD c’est beaucoup de sacrifice sur le matériel. Il faut penser gestes barrières, sécurité, propreté et dans cette situation il faut s’imaginer le pire pour prendre le moins de risque possible.
Imaginez être contaminé: tout ce que vous pourrez toucher, votre sujet ou les personnes sur le tournage pourront également le toucher.
Alors ce que je fais quand je prépare mon sac de tournage, je prends des gants et je désinfecte chaque chose que je mets à l’intérieur.

As-tu récupéré des équipements spécifiques pour répondre aux besoins de sécurité sanitaire ?

J’ai fait une demande sur les réseaux sociaux pour trouver des équipements de protections et beaucoup ont réagi et m’ont mis à disposition, masques, gants, gel et lingette !
Concernant le matériel audiovisuel, exit les micros-cravates ! Il faudra percher ou déporter le ou les micros. S’ils sont trop près du sujet, il va falloir également protéger vos bonnettes: j’ai commandé des manches à usage unique pour micro.

En quoi ton attitude sur un tournage est-elle différente ?

Je suis d’habitude quelqu’un qui a le contacte facile, très expressif, je mets à l’aise les gens que j’ai devant l’objectif pour faciliter les prises. Avec un masque devant la bouche, les personnes en face de vous ne voient pas l’expression que vous dégagez, et idem pour vous. Ça n’a l’air de rien mais c’est vraiment étrange de se parler sans voir toutes les expressions du visage. Globalement l’ambiance est plus lourde.

Comment le coronavirus impacte le monde du cinéma

Comment le coronavirus impacte le monde du cinéma

Après le discours du premier ministre Edouard Phillipe samedi dernier, toutes les salles de cinéma du pays se sont vues obligées de fermer leurs portes. Un coup dur pour les films attendus en cette période.

Mesures exceptionnelles

Une mesure exceptionnelle est en train d’être mise en place. Le CNC envisage depuis la fermeture des salles de cinéma une diffusion des films sortis et attendus en VOD afin de tempérer les effets de la pandémie sur l’industrie du cinéma.

Comme l’explique Les Echos, deux cas de figure sont possible : Les films sortis quelques jours avant la fermeture des salles n’ont actuellement pas la permission d’être proposés en VOD moins de 4 mois après leur lancement (chronologie des médias oblige). Mais un dispositif est en train d’être mis en place afin de rendre la chose possible.
Le deuxième cas concerne les films programmés prochainement. Pour ces derniers, aucune loi ne les empêche de proposer la diffusion directement en VOD ou sur les plateformes comme Amazon Prime Video ou encore Netflix, sans passer par la case salle de cinéma.

Qu’est-ce que la chronologie des médias

La chronologie des médias c’est la règle définissant l’ordre et les délais dans lesquels les diverses exploitations d’une œuvre cinématographique peuvent intervenir. Ce n’est en effet qu’après une durée déterminée que les autres formes d’exploitation (vidéo, télévision…) sont autorisées :
⇒ 4 mois d’attente entre le moment où un long métrage entre dans le box office et sa vente ou location en VOD, DVD ou encore Blu-ray.
⇒ Puis viennent les chaînes et les plateformes de streaming, payantes et gratuite. Pour obtenir un film sur Canal+ par exemple cela prend 8 mois, mais sur Netflix cela prendra 36 mois.

Le cinéma s’adapte

Le ministre de la culture, Franck Riester, s’est d’ailleurs prononcé dans un tweet à ce sujet-là : « Je veux redire à tous les professionnels de la culture de notre pays que nous sommes à leurs côtés et au travail afin de leur apporter des réponses rapides. Nous allons également prendre des dispositions pour faciliter l’accès à la culture sous toutes ses formes ».

Marc Irmer, le producteur du dernier film de Mehdi Barsaoui « Un fils » a tweeté le 15 Mars dernier à ce sujet : « Je suis pour l’ouverture de la VOD en attendant la réouverture des salles. Tous ces efforts, pour n’être vu que 4 jours…c’est trop frustrant.  » Le film, sorti le 11 mars dernier a fait 4.743 entrées le jour-même.

Le Premier ministre Edouard Philippe a ordonné la fermeture totale des cinémas jusqu’au 15 avril 2020. Ce que de nombreux distributeurs sorties cinématographiques avaient anticipées cela en reportant les sorties de : Mulan, Fast and Furious 9 ou encore James Bond par exemple qui sont reportées à la fin de l’année.

Par ailleurs, ce Lundi 16 mars, les cinémas Pathé Gaumont et UGC ont pris l’initiative de supprimer les prélèvements bancaires automatiques de leurs adhérents, et sans aucune démarche requise de leurs parts. UGC s’est d’ailleurs prononcé à ce sujet :

« Si vous réglez votre abonnement par prélèvement, nous procédons à la suspension de vos prélèvements mensuels, sans aucune action de votre part, jusqu’à réouverture de nos cinémas. Nous procéderons par ailleurs au remboursement du montant perçu au titre de la période du 15 au 31 mars. »

Les réponses des plateforme de VOD

Lundi 16 mars 2020, Canal+ a passé sa chaîne au clair sur toutes les box et Orange a proposé la mise au clair de quatre de ses chaînes OCS, afin d’éviter donc l’ennui et de ne pas avoir de « raison » de s’ennuyer à la maison.

Le CSA rentre en jeu

« L’opération que Canal+ a lancée ne peut être que limitée dans la durée car elle est de nature à altérer l’équilibre entre les chaînes payantes et les chaînes gratuites. Elle est de nature à remettre en cause la chronologie des médias et elle pose des questions vis-à-vis des autres diffuseurs et des ayants droit. » Pour le CSA il est donc temps de crypter à nouveau les chaînes Canal. Pour la chaîne principal Canal+, qui devait être diffusée gratuitement jusqu’au 15 Avril, celle-ci s’achève donc plus tôt que prévu, le 31 Mars -date à laquelle s’achève la première période de confinement.- Attendons de voir la suite …

Festival de Cannes reporté

Le communiqué vient de tomber ce jeudi 19 mars: L’un des plus importants festivals de cinéma au monde, le festival de Cannes a été reporté à une date ultérieur. Le président,
Pierre Lescure hésitait encore il y a quelques jours quant au report, mais cela a été inévitable. Dans leur communiqué ils indiquent l’étude de plusieurs hypothèses pour que celui-ci soit reporté fin juin début juillet 2020.

https://twitter.com/Festival_Cannes/status/1240718580867452928

Netflix réduit ses débits

Afin de soulager Internet en Europe, car le trafic est en train d’exploser (+70% chez Telecom Italia), Netflix a annoncé ce jeudi qu’il allait réduire le débit de son contenu en Europe pour un mois afin de soulager l’utilisation d’Internet. Le streaming dans le monde représente environ 60 % du trafic Internet, selon le dernier rapport annuel de Sandvine. En France, Netflix occupe 23% du trafic

De son côté, la plateforme Disney+, dont le lancement était prévu normalement pour le 31 Mars est maintenant repoussé au 7 avril, à la demande du gouvernement. Le tarif de l’abonnement sera de 6,99€ par mois.

Autres articles susceptibles de vous intéresser : Créer du conflit dans son scénario, 5 erreurs typiques de films étudiants