Après le discours du premier ministre Edouard Phillipe samedi dernier, toutes les salles de cinéma du pays se sont vues obligées de fermer leurs portes. Un coup dur pour les films attendus en cette période.

Mesures exceptionnelles

Une mesure exceptionnelle est en train d’être mise en place. Le CNC envisage depuis la fermeture des salles de cinéma une diffusion des films sortis et attendus en VOD afin de tempérer les effets de la pandémie sur l’industrie du cinéma.

Comme l’explique Les Echos, deux cas de figure sont possible : Les films sortis quelques jours avant la fermeture des salles n’ont actuellement pas la permission d’être proposés en VOD moins de 4 mois après leur lancement (chronologie des médias oblige). Mais un dispositif est en train d’être mis en place afin de rendre la chose possible.
Le deuxième cas concerne les films programmés prochainement. Pour ces derniers, aucune loi ne les empêche de proposer la diffusion directement en VOD ou sur les plateformes comme Amazon Prime Video ou encore Netflix, sans passer par la case salle de cinéma.

Qu’est-ce que la chronologie des médias

La chronologie des médias c’est la règle définissant l’ordre et les délais dans lesquels les diverses exploitations d’une œuvre cinématographique peuvent intervenir. Ce n’est en effet qu’après une durée déterminée que les autres formes d’exploitation (vidéo, télévision…) sont autorisées :
⇒ 4 mois d’attente entre le moment où un long métrage entre dans le box office et sa vente ou location en VOD, DVD ou encore Blu-ray.
⇒ Puis viennent les chaînes et les plateformes de streaming, payantes et gratuite. Pour obtenir un film sur Canal+ par exemple cela prend 8 mois, mais sur Netflix cela prendra 36 mois.

Le cinéma s’adapte

Le ministre de la culture, Franck Riester, s’est d’ailleurs prononcé dans un tweet à ce sujet-là : « Je veux redire à tous les professionnels de la culture de notre pays que nous sommes à leurs côtés et au travail afin de leur apporter des réponses rapides. Nous allons également prendre des dispositions pour faciliter l’accès à la culture sous toutes ses formes ».

Marc Irmer, le producteur du dernier film de Mehdi Barsaoui “Un fils” a tweeté le 15 Mars dernier à ce sujet : “Je suis pour l’ouverture de la VOD en attendant la réouverture des salles. Tous ces efforts, pour n’être vu que 4 jours…c’est trop frustrant. ” Le film, sorti le 11 mars dernier a fait 4.743 entrées le jour-même.

Le Premier ministre Edouard Philippe a ordonné la fermeture totale des cinémas jusqu’au 15 avril 2020. Ce que de nombreux distributeurs sorties cinématographiques avaient anticipées cela en reportant les sorties de : Mulan, Fast and Furious 9 ou encore James Bond par exemple qui sont reportées à la fin de l’année.

Par ailleurs, ce Lundi 16 mars, les cinémas Pathé Gaumont et UGC ont pris l’initiative de supprimer les prélèvements bancaires automatiques de leurs adhérents, et sans aucune démarche requise de leurs parts. UGC s’est d’ailleurs prononcé à ce sujet :

“Si vous réglez votre abonnement par prélèvement, nous procédons à la suspension de vos prélèvements mensuels, sans aucune action de votre part, jusqu’à réouverture de nos cinémas. Nous procéderons par ailleurs au remboursement du montant perçu au titre de la période du 15 au 31 mars.”

Les réponses des plateforme de VOD

Lundi 16 mars 2020, Canal+ a passé sa chaîne au clair sur toutes les box et Orange a proposé la mise au clair de quatre de ses chaînes OCS, afin d’éviter donc l’ennui et de ne pas avoir de “raison” de s’ennuyer à la maison.

Le CSA rentre en jeu

« L’opération que Canal+ a lancée ne peut être que limitée dans la durée car elle est de nature à altérer l’équilibre entre les chaînes payantes et les chaînes gratuites. Elle est de nature à remettre en cause la chronologie des médias et elle pose des questions vis-à-vis des autres diffuseurs et des ayants droit. » Pour le CSA il est donc temps de crypter à nouveau les chaînes Canal. Pour la chaîne principal Canal+, qui devait être diffusée gratuitement jusqu’au 15 Avril, celle-ci s’achève donc plus tôt que prévu, le 31 Mars -date à laquelle s’achève la première période de confinement.- Attendons de voir la suite …

Festival de Cannes reporté

Le communiqué vient de tomber ce jeudi 19 mars: L’un des plus importants festivals de cinéma au monde, le festival de Cannes a été reporté à une date ultérieur. Le président,
Pierre Lescure hésitait encore il y a quelques jours quant au report, mais cela a été inévitable. Dans leur communiqué ils indiquent l’étude de plusieurs hypothèses pour que celui-ci soit reporté fin juin début juillet 2020.

https://twitter.com/Festival_Cannes/status/1240718580867452928

Netflix réduit ses débits

Afin de soulager Internet en Europe, car le trafic est en train d’exploser (+70% chez Telecom Italia), Netflix a annoncé ce jeudi qu’il allait réduire le débit de son contenu en Europe pour un mois afin de soulager l’utilisation d’Internet. Le streaming dans le monde représente environ 60 % du trafic Internet, selon le dernier rapport annuel de Sandvine. En France, Netflix occupe 23% du trafic

De son côté, la plateforme Disney+, dont le lancement était prévu normalement pour le 31 Mars est maintenant repoussé au 7 avril, à la demande du gouvernement. Le tarif de l’abonnement sera de 6,99€ par mois.

Autres articles susceptibles de vous intéresser : Créer du conflit dans son scénario, 5 erreurs typiques de films étudiants

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here