Quelles caméras sont utilisées pour les productions Netflix Originals ?

Quelles caméras sont utilisées pour les productions Netflix Originals ?

Vous aimeriez un jour voir l’une de vos productions dans la catégorie « Netflix Originals » ? Ne choisissez pas votre workflow de production au hasard.

On le sait, Netflix se prépare à un futur où la plus grande partie de ses abonnés visionnera les programmes sur des écrans 4K et plus.

Dans cette optique, le géant américain met à disposition des producteurs des guidelines complètes très strictes sur le workflow de production à respecter pour pouvoir prétendre au label « Netflix Originals ».

Ces guidelines ont pour but de garantir un niveau de qualité élevé tout au long du cycle de vie d’un projet, de la capture à l’archivage afin d’assurer la pérennité du contenu à mesure que la plate-forme et les attentes des utilisateurs évoluent.

Attention cependant, les programmes distribués par Netflix ne portant pas le label « Netflix Originals » n’ont pas à suivre ces guidelines.

Netflix – Stranger Things

*** MISE A JOUR LE 14/09/2018 ***

Spécificités techniques minimum (liste complète ici)

  • Caméra avec un véritable capteur 4K UHD (égal ou supérieur à 4096 pixels de large).

Format d’enregistrement :

  • Minimum de 16-bit Linéaire ou 10-bit Log processing
  • Bitrate à minimum 240 Mbps (à 23.98/24 fps)
  • Le format d’enregistrement doit être :
    • RAW (uncompressed or lightly compressed sensor data)
    • Log color space (i.e. S-Log3, V-Log, CanonLog3, REDLogFilm, BMDLog, LogC)
  • Aucune LUT ou autres corrections colorimétriques ne doivent être appliquées sur le fichier original de la caméra
  • Les fichiers doivent contenir toutes les métadonnées

Aspect Ratio / Framing:

  • Pour tout format d’image supérieur à 2.00:1, il est nécessaire d’avoir la validation de Netflix.

Ces spécificités sont complétées par une liste de caméras approuvées par les équipes de Netflix.

D’après Mitch Gross (Cinema Product Manager à Panasonic), cette liste de caméras ne se baserait pas uniquement sur les fiches techniques, mais sur de nombreux tests réalisés par une équipe interne à Netflix. Ceci pour garantir que leurs programmes originaux soient à la hauteur des futures normes UHD.

Liste des caméras approuvées :

La liste des caméras approuvées et des spécificités minimum sont à prendre en compte pour la caméra principale. Les caméras secondaires, souvent nécessaires pour des plans où une ARRI Alexa 65 serait trop imposante (drone, POV…) n’ont pas besoin de faire partie de cette liste. Cependant, le choix de la seconde caméra doit être approuvé par les équipes de Netflix. Et les images qui en sont issues ne peuvent représenter plus de 10% du montage final.

D’aucuns pourrait penser que ses guidelines sont contraignantes. Mais nous comprenons la volonté de Netflix, en tant que producteur et distributeur, de s’assurer que ses programmes restent dans les « normes de qualité » le plus longtemps possible. Même si dans le fond, ce n’est pas la qualité d’image qui rendra une production mémorable….

Enfin, voici un petit tour des caméras et optiques utilisées sur quelques-unes des séries Netflix Originals :

Stranger Things

Caméras utilisées : RED Epic Dragon (saison 1), RED Weapon Helium (saison 2)
Optiques : Leica Summilux-C Lenses

Tim Ives, directeur de la photographie : « Nous avons tourné en 7K pour sortir en 6K; nous avions pris un peu de marge au cas où les enfants ne respectaient pas leurs marques afin de nous permettre, si nécessaire, de retoucher en post-production. J’ai tourné la saison 1 sur la RED Dragon – après avoir testé un tas d’autres caméras, la RED avait un rendu très cinématique avec les optiques Leica, qui sont plus douces et plus flat que les optiques d’aujourd’hui. Elles sont plus proches des optiques utilisées dans les années 70 et 80. » Interview sur Deadline.com.

Credit : Netflix – Stranger Things BTS

13 Reasons Why

Caméras : Panasonic VariCam 35
Optiques : Hawk V-Lite et Leica Summilux-C

Adrij Parekh, directeur de la photographie, explique le choix de la VariCam 35 principalement pour ses capacités en basse lumière avec son réglage natif à 5000 ISO. Pour Parekh, « la sensibilité de la VariCam est tout à fait remarquable » et « l’image obtenu à 5000 ISO est très propre comparé à ce qu’on obtiendrait avec une Alexa ». Lors des tests, Adrij Parekh a fait des essais avec la VariCam 35, l’ARRI Alexa et la Sony F55. L’interview en anglais ici.

Netflix – 13 Reasons Why

Sense8

Caméras : Sony PMW-F55
Optiques : Zeiss Ultra Prime et Fujinon 19-90 zoom lenses

John Toll, directeur de la photographie sur les deux saisons explique :  » le choix de la F55 repose en partie sur les exigences de Netflix, mais surtout pour la qualité de l’image et le fait que la caméra soit très fiable et flexible au vu de l’énorme quantité de plans au Steadicam et portés que nous avions. » L’interview complète en anglais ici.

The Crown

Caméras : Sony PMW-F55
Optiques : TLS Cooke Speed Panchro

Adriano Goldman, directeur de la photographie explique :  » Après avoir comparé quelques caméras, nous avons estimé qu’en combinant la F55, des optiques vintages et des filtres de diffusions; nous pourrions obtenir un look d’époque romantique, riche et doux. La Sony F55 s’est avérée très fiable, légère et facile à utiliser et les Cooke Panchros offrent un look très chaud et cinématographique. »

Alex Bailey / Netflix – The Crown

The Punisher

Les séries Marvel : Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones, Iron Fist et The Defenders ont été principalement tournées avec des caméras RED.

Caméras : RED Epic Dragon pour Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones et The Punisher. RED Weapon Dragon pour Iron Fist et The Defenders.

Orange Is The New Black 

Caméras : ARRI Alexa (saison 1), Panasonic VariCam 35
Optiques : Cooke 5/i

J. Wilden / Netflix – Orange Is The New Black

House of Cards

Caméras : Red Epic (MX sensor) (saison 1-2), Red Epic Dragon (saison 3)
Optiques : Zeiss Master Prime Lenses (saison 1-2), Zeiss Master Prime Lenses

Netflix – House of Cards

Source 1 : 4KShooters / Source 2 : The Beat / Source 3 : Indiewire / Source 4 : Netflix

Importante mise à jour pour le GH5 : 6K anamorphique, 4:2:2 10-bit…

Importante mise à jour pour le GH5 : 6K anamorphique, 4:2:2 10-bit…

Panasonic annonce une version 2.0 pour le firmware du GH5 qui risque de faire du bruit !

Après avoir rencontré de nombreux photographes et cinéastes propriétaires d’un GH5, Panasonic a établi la liste des fonctions les plus demandées par les utilisateurs afin de déterminer à quelles exigences devait répondre cette mise à jour. Il faut reconnaître que pour ce coup, Panasonic a su se montrer à l’écoute de ses utilisateurs, chose bien trop rare chez certains de ses concurrents.

La mise à jour sera gratuite et disponible sur le site de Panasonic fin septembre. D’ici là vous pouvez toujours essayer ce superbe boîtier qui est disponible à la location à 50€ TTC/jour sur LightyShare !

Voici un tour d’horizon des grandes nouveautés / améliorations :

ALL-INTRA 4:2:2, 10-bit

Il sera à présent possible d’utiliser un nouveau mode vidéo ALL-INTRA 4:2:2 10-bit pour l’enregistrement de vidéo 4K/FHD avec un débit de 400Mbps.

L’ALL-INTRA est un système de compression vidéo qui compresse chaque image d’une vidéo de façon indépendante plutôt qu’en un seul bloc.

Cette compression va permettre une meilleure qualité d’image, mais rendra les fichiers du GH5 plus lourd.

ENREGISTREMENT ANAMORPHIQUE 6K

Le capteur 4/3 du GH5 va enfin pouvoir être exploité pleinement lors de l’utilisation d’adaptateur / optiques anarmophiques grâce à ce nouveau mode.

Résultat de cette pleine utilisation, il sera possible de passer à une résolution 6K !

En complément de ce mode une fonctionnalité de desqueeze anamorphique permettra de contrôler directement sur le moniteur du GH5 le rendu de vos images !

PERFORMANCE DE L’AUTOFOCUS

Beaucoup était déçu par les performances de l’autofocus du GH5, Panasonic y apporte un grand nombre d’améliorations sans pour autant nous donner beaucoup de détail. Il sera donc nécessaire d’attendre la sortie de la mise à jour pour tester.

– La performance de l’autofocus [AF] est améliorée pour les sujets en situation de faible contraste.
– Le suivi autofocus en enregistrement vidéo est désormais plus performant.
– La zone AF personnalisée peut être affichée en continu en [Multizone] et en [Multizone personnalisée] pendant le visionnage Live View.
– La zone AF en [Multizone] peut-être déplacée sur l’autre bord (côté, haut ou bas) lorsqu’elle atteint l’un des bords.
– Le point de départ du verrouillage AF peut être défini sur l’écran Live View, avant le [Suivi AF].
– La zone AF peut être déplacée pendant que le bouton déclencheur est à demi enfoncé ou pendant un enregistrement en [Mode Rafale], [6K PHOTO] et [4K PHOTO].

AMÉLIORATION DE LA STABILISATION

Cette mise à jour du firmware va aussi apporter deux améliorations sur la stabilisation capteur.

L’ajout d’une fonction de verrouillage I.S. (vidéo) qui compense le tremblement des mains lorsque l’angle de vue est fixe. Mais aussi un nouveau mode de correction des tremblements afin d’apporter une correction optimale lors de l’utilisation d’objectifs anamorphiques 2.0x et 1.33x.

AUTRES AMÉLIORATIONS

– Enregistrement vidéo 4K HDR
– Performance améliorée en [6K PHOTO] et [4K PHOTO]
– Ajout de l’option [Ligne Guidage Vidéo] pour afficher l’image dans divers formats, tels que Cinescope, 16:9 ou 1:1, tout en enregistrant une vidéo. Elle est utilisable en mode Anamorphique, mais également dans d’autres modes d’enregistrement vidéo.
– Amélioration de la prise de vue TimeLapse
– La qualité de l’image a été améliorée pour les réglages suivants : ISO faible étendu, [i.Dynamique] (Contrôle Plage-D intelligent) et [HighLightrShadow].
[….]

Retrouvez le communiqué de presse complet ici : http://www.panasonic.com/global/consumer/lumix/gh5_firmware.html

L’impressionnante Panasonic AU-EVA1

L’impressionnante Panasonic AU-EVA1

Annoncée lors du NAB 2017 en avril, Panasonic a profité du Cine Gear Expo à Los Angeles pour dévoiler les premières informations sur sa caméra cinéma compacte Super 35 : l’AU-EVA1 !  

L’EVA1 offre sur le papier des performances proche à la VariCam LT tout en restant compacte et légère, à l’image du GH5 (1,2kg soit 475g de plus que le GH5).

Équipée d’un capteur Super 35mm 5,7K CMOS, elle sera capable d’enregistrer en 4K jusqu’à 60i/s ou 2K jusqu’à 240i/s sur cartes SD à 400 Mb/s. Le tout encodé en 4:2:2 10bit. Panasonic a précisé que l’enregistrement RAW 5,7K sera aussi possible en externe, grâce à une mise à jour firmware qui se fera après sa sortie. 

Pour les vidéastes adeptes du « run and gun » le boitier devrait être équipé de la technologie de Stabilisation d’Image Électronique (EIS). Comme le très récent GH5

Principale caractéristique des modèles VariCam, l’EVA1 profitera aussi du double ISO natif. Cela laisse présager de superbes performances en basse lumière.

Enfin, on notera que Panasonic abandonne la monture Micro 4/3, préférant pour l’EV1 une monture EF.

L’EVA1 devrait être commercialisée à moins de 8.000€ cet automne. Elle se placerait alors en parfaite concurrente avec la Canon C200 pour tout vidéaste à la recherche d’une caméra performante et abordable.

Principales caractéristiques techniques :

  • EF Mount
  • Capteur 5,7K
  • Super 35mm
  • 4K, UHD et HD 60p & 240 i/s en 2K
  • 4:2:2 10 Bit
  • Stabilisation d’Image Electronique intégré (EIS)
  • Filtres ND en 2, 4 et 6 stops
  • Dual Native ISO
  • V-Log/V-Gamut