Très utile pour des plans sci-fi ou autres effets, l’incrustation sur fond vert est parfois difficile à gérer. Nous vous proposons quelques conseils pour faire de belles prises et vous faciliter le travail en post-production.

via GIPHY

Fond vert ou fond bleu ?

En tournage numérique, on utilise généralement un fond vert. C’est la couleur primaire la mieux captée par les caméras, car sa luminance est plus élevée que pour le bleu ou le rouge. La plupart des caméras numériques fonctionnent selon la matrice de Bayer, c’est-à-dire qu’elles captent un plus grand nombre de photosites verts. Par ailleurs, le vert est aussi la couleur la plus éloignée des différents tons de la peau. Enfin, le fond vert sera privilégié lors de tournages à l’extérieur, tout simplement parce que le ciel est… bleu.

Le fond bleu est quant à lui plutôt utilisé pour les tournages à la pellicule argentique. En tournage numérique, on s’en sert si le sujet filmé contient du vert (vêtements, feuillage…). On notera également que l’utilisation d’un fond bleu requiert plus de luminosité que pour un fond vert. Et dans les deux cas, le vert ou le bleu doivent être le plus « pur » possible.

Conseil n°1 : bien séparer le sujet du fond

Conseil qui peut paraître évident, mais avoir un sujet correctement mis en valeur facilitera l’incrustation sur fond vert en post-production. Pensez pratique. Comme nous le disions au-dessus, ne faites pas porter des vêtements verts à un personnage si vous comptez utiliser un fond vert ; idem pour le bleu. Au-delà de cette évidence, distinguer ses acteurs du fond se fait par l’éclairage. Un sujet bien éclairé facilitera le Keying après, car la distinction entre les couleurs sera plus prononcée.

via GIPHY

Conseil n°2 : penser à l’éclairage !

Plusieurs choses concernant l’éclairage. Tout d’abord, votre éclairage variera selon la texture de votre fond. Un mur peint en vert ne réfléchira pas la lumière de la même manière qu’un tissu vert. Avant de placer les personnages, il faut que le fond soit le plus lisse et uniforme possible. Attention donc aux plis de tissu, aux ombres des acteurs…

Il faut éclairer le sujet de manière à ce qu’il se détache suffisamment du fond, mais il faut également prendre en compte la lumière de la scène dans laquelle il sera incrusté. Cela peut paraître évident, mais il est important de bien renseigner les différents éclairages de l’ensemble des scènes à tourner en studio. Cela évitera de s’arracher les cheveux en post-prod à cause des incohérences de lumière… Pensez également à vérifier qu’il n’y a pas de reflets verts causés par le fond sur les acteurs.

Enfin, on vous conseille de regarder cette vidéo de la chaîne Youtube « La Vidéo Tout Simplement », qui explique très bien comment utiliser son fond vert.

Nous avons hâte de voir vos montages !


Autres articles susceptibles de vous intéresser : 3 astuces pour donner du rythme à son montage, Comment éclairer une scène en lumière naturelle ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here