Ce soir se tient la 44e édition des Césars, Salle Pleyel à Paris, récompensant les meilleures performances 2018 du cinéma français. L’occasion pour nous de faire le tour des nommés pour découvrir les caméras utilisées par les différents chefs-opérateurs. 

Alors que les listes des caméras utilisées sur les films nommés à Sundance ou aux Oscars révèlent une très forte présence des caméras ARRI et un retour de la pellicule, qu’en est-il du cinéma français ?

Comme pour les deux autres compétitions, nos directeurs de la photographie ne font pas exception et portent leurs préférences sur les caméras ARRI, avec une forte présence de la Mini. Le constructeur RED, malgré de nombreuses avancées technologiques et une popularité toujours plus forte, se remarque par son absence quasi totale des compétitions.

De son côté, Le procès contre Mandela et les autres nous rappelle avec sa nomination pour le prix du meilleur documentaire que le cinéma (qu’il soit documentaire ou de fiction) est avant tout une question artistique et qu’un boitier à 2 000€ n’est pas un frein aux plus grandes récompenses du métier.

Retrouvez les caractéristiques techniques des films ci-dessous avec les explications de leurs chefs-opérateurs !

Affiche officielle de la cérémonie des César 2019 (academie-cinema.org)
© Ministère de la Culture – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine. Dist. RMN-Grand Palais / Roger Corbeau. Photographie de tournage sur le film Violette Nozière de Claude Chabrol.

Les Frères Sisters – Jacques AUDIARD

Directeur de la photographie : Benoît Debie
Caméras : Arri Alexa Mini et Arri Alexa XT – source : IMDB
Nominations : meilleure adaptation, meilleure musique originale, meilleur son, meilleure photo, meilleur montage, meilleurs costumes, meilleurs décors, meilleure réalisation, meilleur film.

(De gauche à droite :) John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Riz Ahmed, Jake Gyllehaal, Jacques Audiard - Crédit photo : ©Magali Bragard
(De gauche à droite) John C. Reilly, Joaquin Phoenix, Riz Ahmed, Jake Gyllehaal, Jacques Audiard – Crédit photo : ©Magali Bragard

Le grand bain – Gilles LELLOUCHE

Directeur de la photographie : Laurent Tangy
Caméra : Arri Alexa Studio XT
Optique : série C Panavision – source : afcinema
Nominations : meilleur scénario original, meilleur son, meilleure photo, meilleur montage, meilleure réalisation, meilleur film.

Jusqu’à la garde – Xavier LEGRAND

Directeur de la photographie : Nathalie Durand
Caméra : RED Weapon 5,5K
Optique : série Zeiss GO
Nominations : meilleur scénario original, meilleur son, meilleure photo, meilleur montage, meilleure réalisation, meilleur premier film, meilleur film

« Avec une comparaison au final entre l’Arri Alexa et la RED, en sphérique et en anamorphique. Il y avait, honnêtement, des choses bien dans chaque configuration, mais que ce soit à cause des problèmes de mise au point à distance minimale dans la voiture ou les flous du Scope trop marqués pour Xavier, le choix de tourner en sphérique s’est imposé. On est parti donc sur une combinaison RED Weapon en 2,39/5,5K et série Zeiss GO qui nous donnait un rendu un peu plus texturé, avec des couleurs un peu moins propres que l’on aimait beaucoup. » – Nathalie Durand

Photo du tournage - Crédit photo - DR (afcinema.com)
Crédit photo – DR (afcinema.com)

Pupille – Jeanne HERRY

Directeur de la photographie : Sofian El Fani
Caméra : Arri Alexa – source : IMDB
Nominations : meilleur scénario original, meilleure musique originale, meilleure réalisation, meilleur film.

Élodie Bouchez - Crédit photo : ©Studio Canal
Photo Élodie Bouchez – ©Studio Canal

Shéhérazade – Jean-Bernard MARLIN

Directeur de la photographie : Jonathan Ricquebourg
Caméra : Arri Alexa Mini ProRes 444 / Sphérique cropé en 2.39
Optique : série Primo Classic et zoom Angénieux 25-250 mm – source : afcinema
Nomination : meilleur premier film.

« Je voulais donc une image douce, délicate, et en même temps des contrastes très durs. Je voulais aussi nous éloigner du style de « photographie réaliste » que l’on voit trop souvent dans les films. » – Jonathan Ricquebourg

En liberté ! – Pierre SALVADORI

Directeur de la photographie : Julien Poupard
Caméra : Arri Alexa Mini
Optique : Leica Summilux – source : afcinema
Nominations : meilleur scénario original, meilleure musique originale, meilleur montage, meilleure réalisation, meilleur film.

« J’ai utilisé la série Leica Summilux, des optiques très sensibles, avec une fidélité dans le rendu des couleurs. J’ai choisi l’Alexa pour sa douceur dans les hautes lumières. » – Julien Poupard

(De gauche à droite :) Romain Riche, Alex Chapelard, Pierre Salvadori, Julien Poupard - Crédit photo : ©Lola Pion
(De gauche à droite) Romain Riche, Alex Chapelard, Pierre Salvadori, Julien Poupard – Crédit photo : ©Lola Pion

Les chatouilles – Andréa BESCOND, Éric MÉTAYER

Directeur de la photograhie : Pierre Aïm
Caméra : Arri Alexa Mini
Optique : zoom Angénieux Optimo – source : afcinema
Nominations : meilleure adaptation, meilleur montage, meilleur premier film.

« Nous voulions une caméra au plus proche des comédiens et la plus invisible possible. Pour la lumière, elle est plutôt naturelle et finalement invisible, comme la caméra. Le sujet est très fort, je ne voulais pas dramatiser l’image mais qu’elle soit plutôt lumineuse. » – Pierre Aïm

Crédit photo : ©Stéphanie Branchu
Crédit photo : ©Stéphanie Branchu

Un amour impossible – Catherine CORSINI

Directrice de la photographie : Jeanne Lapoirie
Caméra : Arri Alexa Mini
Optique : zooms Angénieux Optimo 28-76 mm et 45-120 mm – source : afcinema
Nominations : meilleure adaptation, meilleure musique originale.

Crédit photo : DR (gerardmerinfo.fr)
Crédit photo : DR (gerardmerinfo.fr)

Un peuple et son roi – Pierre SCHOELLER

Directeur de la photographie : Julien Hirsh
Caméras : Arri Alexa Mini, Arri Raw
Optique : Série Cooke S4, zooms Angénieux Optimo – source : afcinema
Nominations : meilleurs costumes, meilleurs décors.

« Dans ces conditions de basse lumière ou de forts contre-jours, l’Arri Alexa Mini (en RAW) a été un précieux outil par sa douceur et sa matière. » – Julien Hirsh

Crédit photo : ©Françoise Nyssen (Twitter)
Crédit photo : ©Françoise Nyssen (Twitter)

Cold War – Pawel Pawlikowski

Directeur de la photographie : Łukasz Żal
Caméra : Arri Alexa XT
Optique : série Zeiss Ultra Primes, zooms Angénieux Optimo 24-290 mm et 28-76 mm Lightweight – source : afcinema
Nomination : meilleur film étranger.

« Au départ, nous avions évidemment envie de tourner en pellicule, mais nous avons dû chercher des alternatives pour des raisons de contraintes budgétaires. Ce choix aurait pu limiter nos possibilités créatives, particulièrement si l’on considère nos méthodes de travail. Il est devenu clair, à un certain moment, que nous devions tourner en Alexa. » – Łukasz Żal

Ernest Wilczynski à la caméra - Crédit photo : ©Łukasz Bąk
Ernest Wilczynski à la caméra – Crédit photo : ©Łukasz Bąk

Le procès contre Mandela et les autres – Nicolas CHAMPEAUX, Gilles PORTE

Directeur de la photographie : Gilles Porte
Caméra : Sony Alpha 7S2 (4K RAW)
Optique : Sony 35 mm Zeiss, zooms Sony 24-70 mm, 28-135 mm et 70-200 mm – source : afcinema
Nomination : meilleur film documentaire.

« Le choix du matériel se fait par défaut. J’appelle un ami réalisateur, Frédéric Chaudier, avec qui je viens de faire un documentaire comme opérateur dans six pays, pour lui emprunter deux appareils photos Sony Alpha 7S2, trois optiques Sony et deux projecteurs LEDs. J’ajoute à ce dispositif une toile qui servait de background pour des enfants de moins de six ans. Nicolas et moi ajoutons deux casques Sennheiser, prêtés généreusement par la marque, à notre liste de matériel et voilà comment Nicolas, Samuel, Gautier et moi partons en Afrique du Sud pour des repérages en janvier 2017, sans aucune autorisation de tournage, sans aucun début de financement mais avec des carnets ATA ! » –

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here