Vous aimeriez un jour voir l’une de vos productions dans la catégorie « Netflix Originals » ? Ne choisissez pas votre workflow de production au hasard.

On le sait, Netflix se prépare à un futur où la plus grande partie de ses abonnés visionnera les programmes sur des écrans 4K et plus.

Dans cette optique, le géant américain met à disposition des producteurs des guidelines complètes très strictes sur le workflow de production à respecter pour pouvoir prétendre au label « Netflix Originals ».

Ces guidelines ont pour but de garantir un niveau de qualité élevé tout au long du cycle de vie d’un projet, de la capture à l’archivage afin d’assurer la pérennité du contenu à mesure que la plate-forme et les attentes des utilisateurs évoluent.

Attention cependant, les programmes distribués par Netflix ne portant pas le label « Netflix Originals » n’ont pas à suivre ses guidelines.

Netflix – Stranger Things

Spécificités techniques minimums (liste complète ici)

  • Camera avec un véritable capteur 4K (égale ou supérieur à 4096 pixels de large).

Format d’enregistrement :

  • Minimum de 16-bit Linéaire ou 10-bit Log processing
  • Bitrate à minimum 240 Mbps (à 23.98/24 fps)
  • Le format d’enregistrement doit être :
    • RAW (uncompressed or lightly compressed sensor data)
    • Log color space (i.e. S-Log3, V-Log, CanonLog3, REDLogFilm, BMDLog, LogC)
  • Aucune LUT ou autres corrections colorimétriques ne doivent être appliquées sur le fichier original de la caméra
  • Les fichiers doivent contenir toutes les métadonnées

Aspect Ratio / Framing:

  • Pour tout format d’image supérieur à 2.00:1, il est nécessaire d’avoir la validation de Netflix.

Ces spécificités se voient complétées par une liste de caméras approuvées par les équipes de Netflix.

D’après Mitch Gross (Cinema Product Manager à Panasonic), cette liste de caméras ne se baserait pas uniquement sur les fiches techniques, mais sur de nombreux tests réalisés par une équipe interne à Netflix, afin de garantir que leurs programmes originaux soient à la hauteur des futures normes UHD.

Liste des caméras approuvées :

La liste des caméras approuvées et des spécificités minimum sont à prendre en compte pour la caméra principale. Les caméras secondaires, souvent nécessaires pour des plans où une ARRI Alexa 65 serait trop imposante (drone, POV…) n’ont pas besoin de faire partie de cette liste. Cependant, le choix de la seconde caméra doit être approuvé par les équipes de Netflix et les images qui en sont issues ne peuvent représenter plus de 10% du montage final.

On pourrait penser que ses guidelines sont contraignantes. Mais nous comprenons la volonté de Netflix, en tant que producteur et distributeur, de s’assurer que ses programmes restent dans les « normes de qualité » le plus longtemps possible . Même si dans le fond, ce n’est pas la qualité d’image qui rendra une production mémorable….

On termine cet article avec un petit tour des caméras et optiques utilisées sur quelques-unes des séries Netflix Originals :

Stranger Things

Caméras utilisées : RED Epic Dragon (saison 1), RED Weapon Helium (saison 2)
Optiques : Leica Summilux-C Lenses

Tim Ives, directeur de la photographie : « Nous avons tourné en 7K pour sortir en 6K; nous avions pris un peu de marge au cas où les enfants ne respectaient pas leurs marques afin de nous permettre, si nécessaire, de retoucher en post-production. J’ai tourné la saison 1 sur la RED Dragon – après avoir testé un tas d’autres caméras, la RED avait un rendu très cinématique avec les optiques Leica, qui sont plus douces et plus flat que les optiques d’aujourd’hui. Elles sont plus proches des optiques utilisées dans les années 70 et 80. » Interview sur Deadline.com.

Credit : Netflix – Stranger Things BTS

 

13 Reasons Why

Caméras : Panasonic VariCam 35
Optiques : Hawk V-Lite et Leica Summilux-C

Adrij Parekh, directeur de la photographie, explique le choix de la VariCam 35 principalement pour ses capacités en basse lumière avec son réglage natif à 5000 ISO. Pour Parekh « la sensibilité de la VariCam est tout à fait remarquable » et « l’image obtenu à 5000 ISO est très propre comparé à ce qu’on obtiendrait avec une Alexa ». Lors des tests, Adrij Parekh a fait des essais avec la VariCam 35, l’ARRI Alexa et la Sony F55. L’interview en anglais ici.

Netflix – 13 Reasons Why

Sense8

Caméras : Sony PMW-F55
Optiques : Zeiss Ultra Prime et Fujinon 19-90 zoom lenses

John Toll, directeur de la photographie sur les deux saisons explique :  » le choix de la F55 repose en partie sur les exigences de Netflix, mais surtout pour la qualité de l’image et le fait que la caméra soit très fiable et flexible au vu de l’énorme quantité de plans au Steadicam et portés que nous avions. » L’interview complète en anglais ici.

The Crown

Caméras : Sony PMW-F55
Optiques : TLS Cooke Speed Panchro

Adriano Goldman, directeur de la photographie explique :  » Après avoir comparé quelques caméras, nous avons estimé qu’en combinant la F55, des optiques vintages et des filtres de diffusions; nous pourrions obtenir un look d’époque romantique, riche et doux. La Sony F55 s’est avérée très fiable, légère et facile à utiliser et les Cooke Panchros offrent un look très chaud et cinématographique. »

Alex Bailey / Netflix – The Crown

The Punisher

L’ensemble des séries Marvel : Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones, Iron Fist et The Defenders ont étaient principalement tournés avec des caméras RED.

Caméras : RED Epic Dragon pour Daredevil, Luke Cage, Jessica Jones et The Punisher. RED Weapon Dragon pour Iron Fist et The Defenders.

Orange Is The New Black 

Caméras : ARRI Alexa (saison 1), Panasonic VariCam 35
Optiques : Cooke 5/i

J. Wilden / Netflix – Orange Is The New Black

 

House of Cards

Caméras : Red Epic (MX sensor) (saison 1-2), Red Epic Dragon (saison 3)
Optiques : Zeiss Master Prime Lenses (saison 1-2), Zeiss Master Prime Lenses

Netflix – House of Cards
Source 1 : 4KShooters / Source 2 : The Beat / Source 3 : Indiewire / Source 4 : Netflix

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here